F.O.R.U.M. F.E.R.M.E.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Sensôgami
    Dieu de la Guerre.
    Narrateur.

Sensôgami

Rat
Messages : 3
Age : 70

Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.] Empty
MessageSujet: Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.]   Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.] EmptyDim 5 Sep - 17:20

Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.] Imgjiyuucontextetexte

Alors que vous entrez dans une grande bibliothèque, vous vous apercevez que vous êtes seul … Il n'y a pas un rat qui traine et le silence est maitre de la grande bâtisse où reposent énormément de récits. Dans ce calme ambiant, vous pensez qu'il est temps de se livrer à une histoire passionnante. Un récit vous permettant de vous évader de manière totale, d'oublier votre monde, pour en découvrir un autre. Et si, finalement, vous découvriez un monde que l'on croirait totalement disparu ? Quitte à savoir, vous vous déplacez dans l'enceinte silencieuse, cherchant une table, un livre, une chaise … Et vous croyez voir un énorme livre ouvert. Prit de curiosité, vous vous avancez jusqu'à lui, remarquant qu'il n'est pas à la première page. Trouvant cela dommage de lire une histoire au milieu, vous repartez à son commencement, près à vous plonger dans ce monde qui n'est pas le vôtre … Vous commencez donc votre lecture.

Pas de « il était une fois », pas d'invitation à retourner dans un monde paradisiaque inexistant, juste une simple mise en garde. Vous ne voulez pas reculer ? Peut-être que la suite peut vous faire … peur ? Tout n'est pas beau, dans l'histoire qui va suivre. Oh non, tout ne l'est pas. Dans cette histoire, il y a très peu de sentiments. Beaucoup de luttes pour le pouvoir … et surtout énormément de coups bas, de trahisons et autres méchancetés. Gratuites ? Oui, mais avec une chose magnifique à la clé : la domination. De tout. De tout le monde. Et sans aucune exception. N'est-ce pas merveilleux comme cadeau après beaucoup de labeur ? Et si tout le monde en mourrait ? Êtes-vous certain de vouloir continuer ? Une fois cette porte passée, vous ne pourrez plus reculer … Mais même si cette mise en garde ne vous effraie pas, soit, je vous laisse entrer en ce monde où tout n'est absolument pas rose …

Alors que vous feuilletez rapidement les pages de prologue pour vous en passer, car ce n'est que de la pure bêtise, vous finissez par tomber sur la page où il y a le vrai texte. Le vrai début de cette histoire. Êtes-vous seulement prêt ? Prêt à plonger là-dedans … ? Il semblerait que oui, car, rien qu'en posant vos yeux sur cette belle page où il est écrit « Euris » en magnifiques lettres dorées, vous ayez été hypnotisé. Votre corps ne dépend plus de vous ? Bien, bien, il est temps de se laisser emporter, alors … Bienvenue, très cher enfant. Bienvenue à Euris …

Euris, 70 ans auparavant.

La prétention est sûrement le meilleur moyen d'énerver qui que ce soit. Personne n'aime que quelqu'un se vante de quelque chose dont il n'a aucune preuve. Mais que pouvaient-ils y faire ? Les anciens dirigeants des quatre plus grandes nations – la cinquième étant comptée comme un très grand pays mais pas assez vaste pour entrer dans cette catégorie – ne pouvaient pas totalement faire taire ce jeune homme. Il était fougueux et avait besoin de pouvoir. Oui, il se vantait d'être le meilleur dirigeant et d'avoir la meilleure nation. À ses yeux, il était donc naturel qu'une nation lui revenait de plein droit. Mais qu'en savait-il ? Jeune, quasiment tyrannique, cet être était bien plus faible que n'importe lequel des sages présent dans la pièce.

Qui était-il ? Oh, son nom étant toujours inconnu, il avait été nommé Kira dès son arrivée à son poste. Quelle nation dirigeait-il ? Celle du « feu ». Le caractère de la famille du dirigeant avait toujours été vue comme particulièrement désireuse. Oui, ils voulaient tous plus de pouvoir. Tout le temps. Et ils étaient obstinés, par conséquent, ils allaient extrêmement loin pour obtenir ce qu'ils voulaient. Ce jeune homme là était le plus dangereux de tous, celui qui voulait le pouvoir et qui l'aurait forcément. Par la force, s'il le fallait. Donner des coups pour avoir, voilà qui ne l'avait jamais totalement embêté. Il avait toujours fait en sorte de gagner les batailles. Toutes les batailles, bien évidemment. Et, depuis le début de son existence, il avait toujours obtenu ce qu'il désirait. Oui, toujours. Ses parents cédaient au moindre de ses caprices de gamin et n'avaient jamais rien pu lui refuser. Par conséquent, le fait de ne pas obtenir ce qu'il voulait sur le moment le frustrait à un point plus que phénoménal.

Faisant valdinguer la table à l'autre bout de la pièce, il s'en alla avec vacarme, grognant des jurons quasiment incompréhensibles, laissant juste une chose possible à comprendre : le fait qu'il obtiendrait sa seconde nation, et même plus, de gré, ou de force. Évidemment, les autres dirigeants n'y crurent pas. Non, il était puéril, jeune, et capable de peu de choses … Donc, il n'irait pas très loin rien qu'en profanant des menaces. Il passait même pour ridicule aux yeux des autres sages.

Mais savaient-ils que cette famille ne portait jamais de menaces à la légère ? Le savaient-ils vraiment ? Non, non, ils l'avaient toujours ignoré …

Un soir, alors que tout semblait calme, au pays du vent, une horde de soldats s'avança dans la capitale, dirigés par Kira, le dirigeant de la nation du feu. Ses menaces n'étaient pas à prendre à la rigolade, donc … mais ils l'avaient ignoré et n'avaient pas cherché à se défendre de manière totale. Par conséquent, Ethan, le roi du pays attaqué, n'avait pas su comment se défendre, il perdit donc très rapidement la bataille, obligé de se rendre l'espace d'un instant, alors qu'un homme de la nation de Kira arrivait en trombe.

    Monsieur ! Monsieur ! criait-il, dans un accès de panique. Le pays est attaqué ! Des troupes ennemies arrivent de partout ! Selon leur sigle, il s'agirait du pays de l'eau ! Il faut vous replier ! Notre nation va être détruite !!


Il avait l'air terrifié, c'était à peine s'il ne courait pas dans tous les sens, la tête entre les mains, à crier comme un idiot. Kira jeta un regard noir de haine et de représailles à Ethan, signifiant qu'il allait revenir et qu'il triompherait, c'était certain. À ses yeux, du moins.

Une fois arrivé chez « lui », Kira s'aperçut que le jeune messager n'avait pas menti et que le jeune Ethan avait bien plus d'un tour dans son sac pour se défendre. Le pays de l'eau étant son plus fidèle allié, il pouvait être sûr que cela marcherait bien. Le dirigeant de cette nation fit vite, d'ailleurs, lui qui avait une dent contre le jeune roi. David, voilà comment il s'appelait. Eh bien, David était de ceux qui détestaient le pays du feu depuis l'ère « Kira ».

Il se battit avec férocité contre lui, dans un combat qui ne servit pas à grand chose, puisque, finalement, le très sage David rallia sa cause à celle du jeune homme. Et la nouvelle cible qu'ils avaient était la reine du pays de la terre, Dahlia. Elle non plus, n'avait rien demandé, mais il fallait qu'elle prenne. Exaspérée, la demoiselle se demanda s'ils n'avaient pas un problème.

Mais … elle s'aperçut que c'était tout autre chose. Ils étaient corrompus … tous les deux … et le seul moyen de les avoir était de les ratatiner. Soit. Ils allaient prendre, eux aussi. La jeune femme se défendit avec ardeur, les éclatant tous les deux, violente. Et comme pour beaucoup de fois, ils promirent de revenir.

Quelques années après.

Leurs promesses n'étaient pas des paroles en l'air … ils étaient revenus … Plus violents … et méchants, que la première fois. Leur force avait bien augmenté et chacun s'était démené pour devenir le plus fort possible.
À partir de là débuta une nouvelle guerre. Une guerre mondiale qui dura 25 ans, faisant naitre 25 ans de peur, de souffrance, de terreur, de haine et de combats acharnés. Mais ils s'en foutaient pas mal, eux. Ils voulaient le pouvoir, ils auraient le pouvoir, c'était tout.

Et dans l'ombre de ces personnes, un groupe voyait le jour. Les « lumières », élus par les plus sages de chacun des pays pour rétablir l'ordre. Ils agirent séparément, finissant par, longtemps après, réparer les dégâts causés par les plus fous de pouvoir.

La guerre dura cependant quelques années encore après leur arrivée. Ils firent tous en sorte de calmer les choses le plus longtemps possible (environ 30 ans).

Mais le temps s'est écoulé, depuis … et la fragilité de la paix est redevenu une chose plutôt particulière … les batailles arrivent, de temps à autres et les personnes contre la guerre avaient perdu le contrôle. La guerre recommence à faire rage, brisant peu à peu la paix s'étant installée là.

Qui serez-vous ? Un monstre ? Un pacifiste ? Il ne tient qu'à vous de prendre votre destin en main …
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Contexte de Jiyuu no Yume. [Mise à Jour le 12/02/11.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] Problème configuration messagerie suite Mise à jour ROM
» [MAJ] Mise à jour de la surcouche logiciel LG en V10B
» Mise à jour du Pdf Eldar 2009 ?
» [AIDE] Problème avec la mise à jour Ice Cream 4.0.3
» Mise à jour SST 2.5.8 et tapis de coupe : aucun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jiyuu no Yume :: » Origines « :: « Contexte & Règles ; :: x Histoire-
Sauter vers: